Payer son assurance moins chère en tant que jeune conducteur



Assurance auto AXA

Trouver une assurance qui vous accepte en tant que jeune conducteur n’est pas aisé déjà dans un premier temps ! Mais trouver une assurance moins chère en tant que jeune conducteur peut rapidement relever du parcours du combattant ! Voici quelques astuces et conseils qui vous aideront dans vos démarches.

Optez pour un véhicule de petite cylindrée

L’un des critères principaux pour les compagnies d’assurance afin de fixer le montant de la prime due est la puissance du véhicule. Au plus la voiture est puissante, au plus la prime sera chère ! Choisissez dès lors un véhicule qui a peu de KW (maximum 66KW).

En effet, statistiquement, un véhicule de cylindrée importante représentera plus de risques de sinistre sur les routes ! Au plus votre voiture est puissante, au plus ce véhicule aura le potentiel de faire des dégâts conséquents ! Etant donné que le but de la garantie RC Auto est d’indemniser les dégâts aux victimes de la route, au moins les dégâts seront importants, au moins la compagnie d’assurance devra débourser. Et au mieux votre compagnie d’assurance se portera !

Optez pour un véhicule d’occasion

Les compagnies d’assurance sont plus enclines à assurer une voiture âgée (plus de 5 ans) qu’à assurer un véhicule neuf. En outre, un véhicule ancien ne nécessitera pas d’être assuré en omnium, ce qui allégera considérablement la note ! Vous profiterez ainsi des premières années suivant l’obtention du permis de conduire pour vous familiariser avec les contraintes de la conduite automobile. Et pour accumuler des années d’expérience. Et ainsi réduire progressivement le montant de votre prime d’assurance.

Lire également:  Que faire en cas de hausses tarifaires ?

Pour une assurance moins chère, acceptez quelques contraintes

Formation à la conduite défensiveUne jeune conducteur pourra faire baisser votre assurance RC Auto et donc payer son assurance moins chère en acceptant certaines conditions. Telles que ne pas embarquer plus d’un passager dans votre auto, de ne pas rouler les nuits de week-end. D’installer un système antivol sur votre voiture, d’installer une boîte noire dans votre voiture. Ou encore d’augmenter le montant de l’éventuelle franchise à votre charge, de suivre un stage de conduite. De souscrire à d’autres contrats auprès de la même compagnie (habitation, famille p.ex.), ne pas « tuner » votre voiture, …

Profitez des réductions proposées par les assureurs

Si vous utilisez les transports en commun ou si vous roulez peu de kilomètre, dirigez-vous vers une compagnie offrant ce type de réduction. Cela vous permettra d’avoir une assurance moins chère.

Souscrivez à une assurance RC obligatoire

En tant que jeune conducteur, le but sera de vous couvrir au plus juste et d’éviter les frais inutiles. Contentez-vous par conséquent de souscrire à l’assurance légalement obligatoire RC Auto, qui indemnisera les tiers au cas où vous êtes fautif dans l’accident. Évitez de souscrire à une assurance omnium qui alourdit considérablement la facture (optez pour un véhicule âgé dont la valeur vénale est faible). En revanche, n’hésitez pas à souscrire à des garanties certes optionnelles mais ô combien utiles : protection juridique et assurance conducteur.

Évitez de déclarer les petits sinistres

Au cas où vous êtes seul en cause, que vous disposez d’une assurance omnium et s’il s’agit de petits dégâts sans gravité, évitez de déclarer l’incident à votre compagnie d’assurance et prenez les dommages à votre propre charge. Au cas où un tiers est impliqué dans l’accident et si la victime est d’accord, tentez de vous arranger à l’amiable plutôt que de faire intervenir les assurances. Vous éviterez ainsi de voir votre prime impactée par ce malheureux incident et le montant de votre prime descendra d’autant plus rapidement.

Lire également:  La Protection Juridique Auto, à quoi sert la P.J. auto?

Comparez les assurance moins chère

Le prix des assurances varient d’une compagnie à l’autre et c’est le cas également pour les jeunes conducteurs. Les prix des assurances mentionné sur notre comparatif peut varier du simple au double pour un même profil et pour les mêmes garanties. Il est donc primordial de comparer les tarifs en demandant des simulations de prime auprès de plusieurs compagnies d’assurance différentes !

Contactez l’assureur de vos parents

Se renseigner auprès de l’assureur de vos parents peut être intéressant, surtout si vos parents ont eux-mêmes de bons profils (bonus/malus 00, pas d’accident, …). La confiance accordée à vos parents pourra dès lors vous faciliter l’octroi d’une assurance, à un prix correct (voire même avantageux).

assurance moins chèreAssurez-vous en tant que conducteur secondaire sur l’assurance de vos parents

Moyennant un léger supplément, l’enfant peut être repris comme conducteur secondaire sur l’assurance de ses parents. Ce procédé ne vaut que si l’enfant est réellement conducteur secondaire et donc occasionnel de la voiture ! Même en ne disposant pas de votre propre véhicule et d’une assurance à votre nom propre, vous pourrez ainsi engranger des années d’expérience et bénéficier plus tard d’une assurance moins chère à votre nom.

Attention, il est malheureusement fréquent de voir des parents utiliser ce stratagème pour trouver une assurance moins chère pour leur enfant à un prix réduit, alors que les enfants sont les 1ers utilisateurs du véhicule ! Procéder de la sorte est parfaitement illégal ! Si la compagnie d’assurance s’en aperçoit, vous risquez un refus d’intervention pour les éventuels accidents, un droit de recours pour les éventuels sommes déboursées par l’assureur, de voir votre contrat résilié et d’avoir des difficultés à vous faire assurer auprès d’une autre compagnie !

Lire également:  RC Auto: qu'est ce que la responsabilité civile auto?

Respectez le code de la route

Un jeune conducteur est statistiquement plus susceptible d’être impliqué dans un accident de la route. Dès lors, redoublez de prudence, respectez le code de la route, faîtes preuve d’anticipation et rappelez-vous les bons conseils de votre moniteur automobile. En évitant tout accident, votre historique de sinistre restera vierge et vous descendrez progressivement sur l’échelle bonus/malus. Ce qui signifiera que le montant de votre prime diminuera aussi graduellement d’année en année.