Qui sont les conducteurs à risque ?



Assurance auto AXA

Les conducteurs à risque les plus fréquemment pour les assurances sont les jeunes conducteurs et les personnes âgées. Sur base des critères de sélection propres à chaque compagnie d’assurance, certains assureurs peuvent refuser d’assurer certains risques. Or, rappelons-le : s’assurer est une obligation légale !
Mais réussir à s’assurer lorsque l’on est jeune ou senior relèvent parfois du parcours du combattant et vous pourriez essuyer de nombreux refus d’assurance. Parfois également, le montant de la prime proposée sera excessif et/ou dissuasif si vous êtes dans la catégorie des conducteurs à risque.

La tentation est grande d’essayer de contourner ces restrictions. Par exemple, de désigner un autre membre de sa famille comme conducteur habituel du véhicule. Ne faites jamais cela !!

Si l’assureur s’en aperçoit, il pourrait invoquer la nullité du contrat ou déclarer qu’il s’agit d’une fraude à l’assureur ou d’une omission intentionnelle de votre part. L’assureur n’interviendrait pas en cas de sinistre (ou interviendrait avec un droit de recours sans limitation de montant, ce qui reviendrait au même en l’occurrence).

Trouver une assurance si vous êtes une personne âgée

Assurance auto pour seniorLes personnes âgées, surtout s’ils accumulent soudainement les accidents, peuvent être considérés comme conducteurs à risque. Dans ce cas, généralement vous pouvez justifier d’un long passé d’assurance et hormis si vous avez eu plusieurs accident récemment, la compagnie d’assurance souhaitera vous garder parmi ses membres. Là où ça peut se compliquer, c’est si la compagnie d’assurance résilie unilatéralement votre contrat.

Trouver un nouvel assureur pourra être plus ardu. Faîtes jouer la concurrence, n’hésitez pas à demander des offres auprès de plusieurs compagnies d’assurance différentes et au besoin, proposez à l’assureur de passer un contrôle médical d’usage afin de vérifier que vous disposez bien toujours de toutes les facultés nécessaires à la conduite d’un véhicule.

Lire également:
La liste noire des assureurs (fichier RSR)

Trouver une assurance si vous êtes jeune conducteur

Vous disposez de votre permis de conduire depuis peu de temps et n’avez donc que peu d’expérience sur la route.Statistiquement, il est en outre démontré que les jeunes conducteurs sont davantage impliqués dans les accidents de la route que les autres tranches d’âge. Pour ces raisons, les jeunes sont souvent considérés comme conducteurs à risque. Cela incite dès lors peu les assureurs à leur faire confiance et à leur accorder un contrat d’assurance et/ou des primes favorables.

Plusieurs solutions s’offrent à vous afin de trouver une assurance et/ou en réduire le coût :

  • Faîte valoir que vos parents sont affiliés auprès de ladite compagnie d’assurance pour pouvoir souscrire un contrat d’assurance (à un tarif éventuellement préférentiel).
  • Si vous ne conduisez qu’occasionnellement le véhicule de vos parents, demandez à l’assureur d’être repris nominativement dans le contrat. Cela n’entraînera qu’un léger surcoût mais lorsque vous devrez souscrire une assurance à votre propre nom, vous pourrez justifier que vous avez déjà été renseigné dans un contrat d’assurance précédemment. Vous pourrez, à coup sûr, bénéficier d’une tarification plus avantageuse.
  • Faîtes jouer la concurrence : certaines compagnies sont plus tolérantes vis-à-vis des jeunes conducteurs et les prix pratiqués sont de fait plus attractifs.

Idéalement, si vous êtes jeune conducteur, tâchez de disposer d’un véhicule peu puissant. La prime n’en sera que moins élevée et vous aurez davantage de chance d’être accepté auprès d’un assureur.

Assurer une voiture pour mon enfant ?

Formation à la conduite Oui, vous pouvez assurer une voiture supplémentaire en mettant comme conducteur principal une autre personne.
Vous devez dans ce cas le déclarer lors de la souscription.
Certaines assurances vous demandent par exemple si vous avez des enfants âgés de plus de 18 ans qui habitent sous votre toit. Vous l’aurez compris que c’est pour eux, un conducteurs à risque à assurer.
Si vous ne le faite pas et que votre enfant a un accident, l’assurance pourrait conclure que vous avez menti lors de la souscription.

Lire également:
Quelles sont les obligations de l’assureur vis à vis de l'assuré?

C’est une raison valable pour rendre votre contrat ‘non valide’ et décider après intervention, de se retourner contre vous et vous demander de payer les dégâts ou préjudices occasionnés.
En cas de fraude à l’assurance, votre assurance indemnisera la partie adverse pour la RC (responsabilité civile), et pourra vous demander de lui rembourser par la suite le montant qu’elle a avancé. Les autres couvertures telles que l’omnium, la protection juridique ou l’assurance conducteur ne seront pas couvertes. Le fait de cacher des éléments ou déclarer des fausses informations pour économiser quelques euros peut coûter bien plus cher.

Pensez-y avant de souscrire…En cas d’usage occasionnel de ma voiture par mon enfant ?
Exemple : mon enfant est en licence (permis de conduire provisoire).

Dois-je déclarer à mon assurance mon enfant qui conduit?

Uniquement si c’est exigé par votre compagnie d’assurance. Une surprime peut être demandé par l’assurance. Votre assureur demandera dans la plupart des cas, s’il y a un conducteur supplémentaire et son âge. Cela lui permet d »adapter la prime s’il y a un conducteurs à risque comme un jeune ou une personne âgée.

Est-ce que je dois payer une prime supplémentaire ?

Une surprime peut éventuellement s’appliquer. Chaque assurance possède sa grille de tarification en fonction du risque qui est couvert.

Que se passe-t-il en cas de sinistre ?

Si vous ne déclarez pas les conducteurs occasionnels (si exigé par l’assurance) et que celui à un accident de la route, votre assurance peut réduire ou refuser d’intervenir. Si aucune déclaration n’est exigée, l’intervention de l’assurance sera identique au cas où c’est le conducteur principal qui aurait eu un accident. Certaines assurances peuvent appliquer une franchise contractuelle en cas de sinistre en tort en fonction de l’âge du conducteur.

Lire également:
RC Auto: qu'est ce que la responsabilité civile auto?

Pensez aux contrats de type 29/29 si vous êtes jeune conducteur

Renseignez-vous auprès des compagnies qui proposent des contrats de type 29/29. Il s’agit d’un contrat spécifiquement destiné aux jeunes conducteurs, qui impose le respect de certaines conditions et de certaines restrictions.  En étant considéré comme conducteurs à risque, cela ne signifie pas que vous ne savez pas bien conduire ou que vous serez imprudent sur la route!

Ces principales conditions sont les suivantes :

  • Être âgé de moins de 26 ans
  • Ne pas rouler durant les jours fériés et veilles de jours fériés)
  • Ne pas avoir été condamné pour conduite en état d’ivresse, drogue, délit de fuite ou excès de vitesse
  • Avoir son permis de conduire depuis moins de 3 ans
  • Ne pas avoir eu de retrait de permis ou être sur liste noire des assurances
  • La puissance du véhicule ne peut excéder 60 KW
  • Ne pas rouler les nuits de week-end (entre minuit et 7h00 du matin)
  • Utiliser sa voiture à titre privé exclusivement
  • Ne pas transporter plus de 2 passagers dans la voiture

Moyennant toutes ces conditions, le montant de la prime sera limité à celle d’une personne âgée de 29 ans + 29%. Certains assureurs proposent ce type de formule sous un format plus souple (sans certaines restrictions et/ou avec des restrictions moins sévères).