Les critères de tarification d’une assurance auto



Assurance auto AXA

Les critères de tarification d’une assurance auto sont une multitude de facteurs (voire une combinaison de ceux-ci) qui vont déterminer le coût de la garantie RC Auto. Nous distinguerons d’une part les critères liés à au conducteur et d’autre part, ceux liés au véhicule assuré.

Les critères de tarification d’une assurance auto liés à votre véhicule

Marque et le modèle du véhicule

Certains modèles ont statistiquement davantage d’accidents (les modèles GTI p.ex.) que d’autres. En outre, en cas de réparation, la main d’œuvre et les pièces de rechange coûtent plus chères auprès de certaines marques automobiles.

Carburant du véhicule

Un véhicule diesel est censé parcourir plus de kilomètres qu’un véhicule essence. Le risque étant accru, les véhicules diesel seront donc généralement plus chers à assurer.

Puissance du véhicule (en terme de chevaux [CH] ou de kilowatt [KW])

Les grosses cylindrées sont statistiquement plus impliquées dans les accidents (la vitesse est souvent montrée du doigt). Les réparations coûtent aussi nettement plus chères pour les véhicule plus puissants. La cylindrée n’est généralement pas prise en compte dans la tarification. De nos jours, la tendance générale est en effet aux petites cylindrées dotées d’une puissance de plus en plus importante.

Type de véhicule

Parmi les critères de segmentation principaux, on retrouve le type de véhicule utilisé. Citadine, familiale, camionnette, sportive, cabriolet. A titre d’exemple, une voiture familiale sera moins chère à assurer qu’un véhicule catégorisé sportif.

Usage du véhicule

Privé, professionnel, transport de choses ou de personnes. Statistiquement, un véhicule utilisé professionnellement aura davantage de probabilité de faire un accident qu’un véhicule utilisé majoritairement à usage privé.

Lire également:
Compagnies d'assurances en Belgique

Age du véhicule

Les assureurs partent du principe qu’un véhicule récent sera davantage choyé par son propriétaire qu’un véhicule âgé. Le conducteur conduira généralement avec plus de prudence un véhicule acheté neuf qu’un véhicule acheté d’occasion par exemple.

Les critères de tarification d’une assurance auto liés au conducteur

Critère de tarification

Lieu de résidence du conducteur

Une personne habitant en zone rurale devra payer son assurance moins chère qu’une personne habitant en zone urbaine. La densité de la circulation sera en effet moindre dans une région campagnarde qu’au cœur d’une grande ville.

Age du conducteur

Les jeunes conducteurs sont moins expérimentés et le tarif proposé sera plus élevé. Généralement, une surprime est alors attribuée aux personnes âgées de moins de 25 ans. Leur expérience de conduite est en effet jugée insuffisante encore et par ailleurs, cette catégorie de personne se trouve davantage impliquée dans les statistiques d’accident. A l’inverse, les personnes âgées pourront être pénalisées tarifairement. On estime que les réflexes sont moins vifs.

Ancienneté du permis

Une personne ayant son permis de conduire depuis peu de temps sera davantage pénalisée qu’une autre personne disposant de son permis de conduire depuis plusieurs années. Ce critère vient souvent en complément de celui lié à l’âge. Il se peut en effet qu’une personne décide de passer son permis que tardivement et malgré son certain âge, son expérience sur les routes sera limitée, voire inexistante.

Situation familiale

Un des critères de tarification d’une assurance auto est la situation familiale bien entendu. On estime qu’une personne mariée ou cohabitante, voire qui a des enfants à sa charge, se montrera plus prudente sur les routes. A ce titre, ils bénéficieront d’une prime moins élevée qu’une personne célibataire ou isolée par exemple.

Lire également:
Que faire en cas de refus d'assurance ? Les cas les plus fréquents

Critères de tarification d’une assurance auto en fonction de la profession

Un « employé » bénéficiera d’une prime moins élevée qu’une personne n’étant pas quotidiennement postée derrière son écran de travail. Etant donné ses activités, il a moins de probabilité de faire un accident. A l’inverse, une personne sans emploi ou avec statut d’indépendant pourrait davantage être sur la route et sa prime pourra être majorée.

Conduite occasionnelle du véhicule par d’autres personnes

Selon que le véhicule sera conduit par d’autres personnes que la personne renseignée au contrat, la prime pourra être plus élevée. Ce sera très certainement le cas si vous renseignez que vos enfants utiliseront également à titre occasionnel votre véhicule. A l’inverse, si vous êtes seul à conduire le véhicule, n’hésitez pas à négocier l’ajout d’une clause de « conduite exclusive » dans votre contrat. Pour l’assureur, le risque n’en sera que diminuée et vous bénéficierez probablement d’une réduction de tarif.

Assujettissement à la TVA

Si vous êtes assujetti à la TVA et que vous pouvez récupérer partiellement ou totalement la TVA, il vous faut le renseigner auprès de votre assureur. En tel cas, la prime sera moins élevée car en cas de sinistre, votre assureur ne devra pas vous rembourser le montant de la TVA (ou seulement en partie). Si l’assureur doit moins débourser en cas de sinistre éventuel, il paraît normal que la prime à payer par le client soit moins élevée également.

Antécédents au niveau sinistralité

Le fait de ne pas avoir connu d’accident pendant plusieurs années permet d’octroyer des tarifs préférentiels aux personnes. Pour prendre en compte cet aspect, il vous est souvent réclamé les (éventuelles) attestations de sinistralité de vos anciens assureurs. Au plus vous pourrez justifier d’années sans accident, au moins votre prime sera élevée. Si vous ne pouvez fournir de tels documents, vous payerez très probablement le prix plein.

Lire également:
Tarif de l’assurance auto pour les jeunes conducteurs

Lieu où est stationné habituellement le véhicule

Un véhicule stationné dans un garage aura moins de risque d’être impliqué, même contre votre gré, dans un accident que s’il est stationné sur la voie publique. Les risques de vol ou de vandalisme seront diminués également. Une réduction de prime pourrait donc vous être accordée.

Fréquence d’utilisation du véhicule

Selon que vous renseignez vous rendre à votre travail en transports en commun ou en voiture, la prime pourra varier. Ce critère vient souvent en combinaison d’autres critères de segmentation tels que la profession, votre lieu de résidence ou encore le lieu où est stationné habituellement votre véhicule.